Une stratégie consolidée en consortium pour l’Académie de La Réunion

Depuis 2015, les établissements scolaires ont la possibilité de s’organiser en consortium, sous le statut ou le couvert d’un rectorat-Gip académique, d’une école supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) ou d’une direction des services départementaux de l’éducation, pour déposer un projet Erasmus +.

Nom du porteur de projet : Académie de la Réunion

Titre du projet : Consortium académique Erasmus+ de La Réunion

Type de projet Erasmus + : Mobilité de l’enseignement scolaire

Dates du projet : 24 mois - du 01/06/2015 au 31/05/2017

Subventions européennes : 515 508 €

 

 

Treize établissements regroupés pour partager leurs objectifs de formation

Depuis 2015, les établissements scolaires ont la possibilité de s’organiser en consortium, sous le statut ou le couvert d’un rectorat-Gip académique, d’une école supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) ou d’une direction des services départementaux de l’éducation, pour déposer un projet Erasmus +. Ce nouveau mode de candidature permet de définir et d’engager une stratégie au niveau académique.

C’est le cas du consortium porté par l’académie de La Réunion (DAREIC) qui regroupe treize établissements : une école, cinq collèges et sept lycées. Son projet concerne la formation de l’ensemble de la communauté éducative et vise à en faire évoluer les pratiques professionnelles pour un meilleur accompagnement à l’individualisation des parcours des élèves.

13 établissements impliqués dans le consortium : Lycée Boisjoly Potier (Le Tampon), Collège Les Deux Canons (Sainte-Clotilde), LGT Leconte-de-Lisle (Saint-Denis), Ecole primaire de la Plaine des Grègues (Saint-Joseph), Collège Joseph Hubert (Saint-Joseph), Lycée général et technologique Pierre-Poivre (Saint-Joseph), Collège Chaloupe (Saint-Leu), Lycée Stella (Saint-Leu), Lycée général technologique Antoine Roussin (Saint-Louis), Lycée Professionnel Isnelle Amelin (Sainte-Marie), Ensemble scolaire Lasalle Saint-Charles (Saint-Pierre), Collège Les Tamarins (Saint-Pierre), Collège Thérésien Cadet (Sainte-Rose)

 

 

De nouvelles méthodes pédagogiques inspirées des pratiques européennes

En raison du contexte socio-économique dégradé et de l’éloignement de l'Europe continentale, le risque d’assister à une diminution de la motivation et de l'engagement citoyen est réel. Il est donc nécessaire d’encourager les élèves à devenir acteurs de leurs propres apprentissages et de faire évoluer les pratiques professionnelles de la communauté éducative.

Le projet prévoit d’organiser 157 mobilités (52 mobilités de formation et 105 mobilités d’observation) à l’attention de 113 personnels : enseignants, conseillers principaux d'éducation, chefs d'établissement, conseillers pédagogiques, cadres pédagogiques et administratifs…

Impulser un changement en profondeur

Six champs thématiques sont investis par le projet : l’évaluation, la relation parents-écoles, la citoyenneté active, le travail en équipe, la persévérance scolaire, le numérique comme vecteur de réussite éducative et d’ouverture européenne. Les impacts attendus sont nombreux : sensibiliser les enseignants à une nouvelle pédagogie, redonner aux élèves le goût des apprentissages, initier un travail en synergie au sein de la communauté éducative, co-construire des formations et repenser le système éducatif dans son ensemble.

Le consortium Erasmus + offre un cadre pertinent pour l'engagement de la communauté éducative dans un projet ambitieux. La qualité de l'éducation, de l'insertion professionnelle des jeunes et de l'internationalisation de l'Académie de La Réunion seront au rendez-vous.

Le +

Implication et mobilisation de toute une communauté éducative

Evolution du système éducatif à l’échelle académique